mercredi, 22 octobre 2014  |  5 visiteurs
 

Génération sacrifiée

C’étaient de bonnes universités. L’administration était un peu dépassée et laxiste, les étudiants y étaient trois fois plus nombreux que la capacité nominale d’accueil, mais la bibliothèque universitaire était excellente, une des meilleures du continent. Elles rouvriront, a dit le ministre, à la rentrée 2012. Ça fera long pour ceux qui étaient en 2009 sur le point d’obtenir leur diplôme. Et on peut se demander dans quelles conditions : les bâtiments ont été pillés et sont inutilisables (même les cloisons ont été éventrées pour récupérer fils électriques et plomberie). Quels professeurs voudront bien venir enseigner, à la merci de miliciens illettrés, pro-gouvernementaux mais échappant à tout contrôle, qui rackettent la population ? Quels équipements pourront être mis à la disposition des étudiants dans de telles (...)    la suite »