mardi, 21 octobre 2014  |  6 visiteurs
 

Pas une semaine sans une attaque dirigeocrate contre Internet

Paris, 8 février 2011 - Le Secrétaire d’État à l’Économie numérique, Éric Besson, a appelé à la fin de la neutralité du Net, qui jusqu’ici semblait pourtant faire l’objet d’un consensus au sein des décideurs publics français et européens1. En donnant aux opérateurs télécoms la possibilité de vendre des accès prioritaires au réseau, le gouvernement mettrait fin à l’égalité dont jouissent les participants à Internet. Annonce après annonce, l’« Internet civilisé » défendu par Nicolas Sarkozy se dévoile : un Internet contrôlé par l’État et les industries des télécoms et du divertissement, au détriment des libertés fondamentales des citoyens. ... http://www.laquadrature.net/fr A contretemps complet par rapport à ce qui s’est passé en Tunisie et en Egypte, et qui se poursuit, nos dirigeocrates imbéciles accélèrent chez nous (...)    la suite »
 

Un grand pas vers l’internet français sous contrôle

Paris, 8 février 2011 — Le Parlement vient d’adopter définitivement1 le projet de loi LOPPSI, dont l’article 4 met en place la censure administrative d’Internet via le cheval de Troie de la protection de l’enfance. Un tel dispositif extra-judiciaire permettra à terme de généraliser la censure des contenus sur Internet. Dans la droite ligne des projets de Nicolas Sarkozy pour un « Internet civilisé », la censure administrative expose à de dangereuses dérives tout en laissant prospérer les pédophiles et la pédopornographie. ... http://www.laquadrature.net/fr/lopp... Encore quelques efforts et nos dirigeocrates pourront à nouveau opérer tranquillement, avec juste un peu de presse papier achetée subventionnée. Parades (à compléter) : (...)    la suite »
 

HADOPI : la transparence pour tous ... sauf les régulateurs

Comme rapporté lundi matin, un particulier a tenté d’en savoir plus sous les dessous de la Hadopi, et notamment sur la rémunération du secrétaire général de la Hadopi, Eric Walter, ancien monsieur TIC de Nicolas Sarkozy. Dans les documents fournis, l’autorité a toutefois refusé de lui transmettre le montant maximum de sa rémunération alors qu’elle le devait selon la CADA (commission d’accès aux documents administratifs). Du coup, lundi après-midi, à la toute fin de la conférence de presse Hadopi, un journaliste a questionné l’intéressé pour savoir pourquoi cette information n’avait pas été rendue publique. C’est cependant Marie-Françoise Marais qui a pris la parole… L’intervention de la présidente de la Hadopi est savoureuse : plutôt que de répondre sur le pourquoi du silence ou révéler un chiffre exact, elle (...)    la suite »
 

Alea J ACTA est

(mots-clés : ACTA AMMAR HADOPI LOPPSI internet filtrage) Vous avez trouvé ridicules les dictateurs tunisiens, égyptiens et consorts dans leurs tentatives de contrôler et bloquer l’internet ? AMMAR (http://owni.fr/2011/01/14/tunisie-p...) vous a fait rire ? HADOPI et LOPPSI vous amusent ? Il n’y a pas de quoi. Notre propre dirigeocratie occidentale est en train de mettre la dernière main à ACTA. ACTA est une saloperie qu’on nous mitonne depuis 10 ans, dans le plus grand secret, avec une couverture media quasi nulle, avec les prétextes usuels bidons et usés jusqu’à la corde : protection, sécurité, pornographie, terrorisme, etc. HADOPI et LOPPSI ne sont en fait que des étapes de transition vers ACTA qui, dans son volet internet, devrait munir nos dirigeocrates de l’outillage nécessaire pour tenter (...)    la suite »
 

Censure et Internet

Le fournisseur d’accès à Internet associatif FDN propose aux Égyptiens un numéro de téléphone de secours pour se connecter à Internet grâce à un relais en France. La résistance s’organise pour contourner la censure du web en Égypte. Depuis vendredi soir, quelques fournisseurs d’accès étrangers se portent au secours des internautes égyptiens pour leur fournir des méthodes alternatives de connexion à Internet. Parmi eux, le français French Data Network (FDN), connu pour son attachement aux libertés sur Internet et farouche opposant de la loi Hadopi. Nous n’en arriverons probablement jamais là (?), mais les tentatives de contrôler/réguler internet en France, avec les prétextes habituels de sécurité, terrorisme, pornographie, etc, sont bien là : http://www.lepoint.fr/high-tech-int... (...)    la suite »