mercredi, 22 octobre 2014  |  3 visiteurs
 

Comment nous nourrissons nos propres assassins

Comment nous nourrissons nos propres assassins. On nous bourre le mou depuis toujours comme quoi les partis politiques sont nécessaires à la vie démocratique. Tellement nécessaires qu’il faut même plutôt les payer nous-mêmes, sinon ils rackettent directement les entreprises. Quelle drôle de conception de la justice ! Normalement, dans un état de droit, les racketteurs vont en prison. En France, non seulement on ne les emprisonne pas, mais on leur donne spontanément (contribution volontaire obligatoire) de l’argent public pour qu’ils cessent leur racket sur les entreprises. C’est tout bonnement hallucinant. Réveillons-nous ! Non seulement les partis politiques ne sont plus des fabricants de démocratie (c’est même rigoureusement l’inverse), mais il y a aujourd’hui d’autres manières de fabriquer de (...)    la suite »