samedi, 25 octobre 2014  |  32 visiteurs
 

Recensement : en toute confidentialité, puisqu’on vous le dit

Un maire condamné pour avoir détourné les données du recensement La Cnil indique que lors d’un contrôle sur place auprès d’une collectivité, ses services ont découvert qu’un maire avait fait photocopier par ses services les formulaires de recensement avant de les transmettre à l’Insee. ... Ces photocopies ont ensuite été utilisées pour constituer un fichier informatique relativement complet au sujet des habitants de la commune. ... La Cnil a donc saisi la justice, qui a condamné le maire à une amende de 1.500 euros, ... http://www.localtis.info/cs/Content... http://www.newspress.fr/Communique_... On vous le dit et on vous le répète, le recensement, c’est EN TOUTE CONFIDENTIALITE. Il n’y a aucune inquiétude à avoir pour votre vie privée. No problemo, pas de souci. Il ne faut pas se tracasser. Il (...)    la suite »
 

Le Recensement en Images

mots-clés : fouille au corps, mise à nu, viol de la vie privée, revente de données, marketing, refus, refuznik, objection, refuser, refusez. Messieurs les recenseurs bonsoir ! Asymétrie entre : l’état investigateur qui, sous contrainte d’obligation, viole la vie privée des individus (enfin ceux qui se laissent faire) l’individu, qui n’aura même pas accès aux résultats globaux intéressants obtenus grâce aux chiffres que lui-même aura pourtant donné ! Est-ce qu’on se soucie de l’avis d’un mouton ? (Le même "état" qui vend les données de nos cartes grises, utilisées pour mieux nous marketer de la bagnole.) Mais tout le monde ne se laisse pas faire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ph%C3%... http://lemennicier.bwm-mediasoft.co... http://recensement.free.fr/ http://www.radio-canada.ca/regions/... (...)    la suite »
 

Recensement et vie privée

L’Insee a distribué un questionnaire "Famille et logements" à 1600 communes. Le maire de Deauville refuse de procéder à cette enquête. Explications. L’enquête 2011 de l’Insee, intitulée "Famille et logements" et qui accompagne la vague de recensement de cette année, est-elle trop intrusive ? Pour le maire de Deauville, Philippe Augier, le questionnaire à destination des habitants de sa commune est "ahurissant" et porte atteinte à la vie privée. "De quel droit demande-t-on à une femme les raisons de sa rupture avec son compagnon ? Si elle a un ami qui vient la voir ? Quand ? Combien de fois ?" confie-t-il à LEXPRESS.fr. L’élu ajoute que l’anonymat des personnes interrogées n’est pas totalement garanti : "Dans les petites communes, les agents recenseurs envoyés pour distribuer et collecter les (...)    la suite »